Projet résidentiel à l’ancienne marina : La mairesse rectifie les informations erronées

 In Actualités

La mairesse de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Me Sonia Paulus, tient à rectifier des informations publiées hier dans La Presse concernant un projet résidentiel sur le terrain de l’ancienne marina Plage Roger.

Affirmation 1 : Le conseil municipal a illégalement autorisé la construction de ce projet qui se trouverait dans la zone d’intervention spéciale (ZIS) décrétée par le gouvernement du Québec après les inondations de 2017 et valide jusqu’en janvier 2019.

Réalité : Cette affirmation est fausse, car le projet visé n’est pas situé dans la ZIS en question, laquelle était extrêmement limitée en étendue et ne touchait nullement le secteur de l’ancienne marina. De fait, seulement 2 maisons à l’extérieur de la digue ainsi qu’une partie de la rue Mathys se retrouvaient dans cette ZIS.

Affirmation 2 : Le conseil municipal a autorisé le projet en l’absence d’étude d’impact environnementale.

Réalité : La Ville n’était pas soumise à cette obligation gouvernementale puisque le projet n’est pas dans une zone inondable, ni dans un milieu humide. Toutefois, le promoteur doit obtenir un certificat d’autorisation auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques avant de réaliser son projet.

Affirmation 3 : Le conseil municipal n’a tenu aucune consultation publique.

Réalité :  Cette affirmation est également fausse : le projet a suivi toutes les étapes exigées par la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. Il y a eu consultation publique.

Affirmation 4 : Le conseil municipal s’est basé sur un certificat de localisation de 2015 confirmant que l’ancienne marina n’est pas en zone d’inondation.

Réalité : Le projet n’était effectivement pas en zone inondable.

Nouvelles récentes