Publication du rapport concernant l’état de la digue

 In Actualités, Inondations

La Ville a agi avec rigueur et diligence

Dans un souci de transparence, la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac annonce qu’elle mettra à la disposition du public, le 25 juin prochain, le rapport produit à la fin de l’année 2017 par la firme Axio Environnement concernant l’état de la digue.

Vous pouvez télécharger le rapport en cliquant ICI 

Contexte

Rappelons que ce rapport avait été commandé par le conseil municipal dans les semaines qui ont suivies la crue printanière exceptionnelle du printemps 2017, ayant causé des inondations dans certaines municipalités riveraines du lac des Deux Montagnes, sauf Sainte-Marthe-sur-le-Lac qui avait déployé des mesures visant à rehausser temporairement sa digue. Axio Environnement avait été mandatée pour réaliser un «diagnostic de la digue».

Ce rapport était tenu confidentiel jusqu’à aujourd’hui, en raison d’une demande d’autorisation au Tribunal pour un recours collectif contre la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, la MRC de Deux-Montagnes et le gouvernement du Québec. Compte tenu de l’évolution judiciaire du dossier, la Ville a obtenu l’autorisation de ses procureurs pour publier ce rapport. En outre, et considérant que des travaux de plus grande ampleur pour accroître la solidité de l’ensemble de la digue seront entrepris au cours des prochains mois, ce rapport n’est plus d’actualité parce qu’il ne recommandait essentiellement que le rehaussement de la digue pour prévenir une situation exceptionnelle.

Constatations des experts d’Axio Environnement

• L’érosion du haut de la digue est généralisée sauf dans la section du parc de la Frayère (là où la brèche s’est formée le 27 avril 2019).
• Aucun signe de dégradation du pied de la digue.
• L’empierrement est en bon état, sauf à certains endroits où la dégradation est qualifiée de «mineure» par les experts.
• Il y a un risque d’inondation majeure en cas de bris de la digue en situation de crue exceptionnelle (c’est-à-dire aux 100 ans).
• Aucune constatation exigeant des travaux urgents et immédiats à la date du rapport
• Aucun signe d’instabilité de la digue.

Recommandations des experts d’Axio Environnement

1. Élévation du sommet de la digue pour faire face aux crues centenaires exceptionnelles, variant de 30 à 60 centimètres selon les secteurs.

2. Protéger le talus de la digue en prévision des crues centenaires exceptionnelles par l’installation de membranes géotextiles et en procédant à de l’empierrement à certains endroits.

3. Surveillance de la végétation.

Observations de la Ville

Le rapport des experts d’Axio Environnement a été présenté à la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac en novembre 2017. La mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac souligne que son administration n’a pas tardé à donner suite au rapport même si aucuns travaux urgents et immédiats n’étaient exigés.

«En prévision des travaux à réaliser à la suite des inondations de 2017, selon les recommandations d’Axio Environnement, nous avons choisi de ne pas attendre et de mandater une firme, en février 2018, pour la réalisation des plans et devis pour l’élévation de la digue. Ces plans et devis ont été reçus en novembre 2018. Le processus a ensuite suivi un cours normal menant, en janvier 2019, à l’adoption par la Ville d’une résolution à l’effet de soumettre une demande de certificat d’autorisation au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques afin de débuter les travaux à la fin de la présente saison estivale lorsque le niveau des eaux est à son plus bas», a expliqué Me Sonia Paulus.

«Il faut savoir que, là où la digue a cédé le 27 avril dernier, le rapport n’indiquait aucuns travaux à réaliser. Axio Environnement, utilisant un code de couleur pour qualifier l’état de la digue, a même apposé la couleur verte à cet endroit précis afin d’indiquer à la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac qu’il n’y avait aucun problème. De plus, même si les travaux recommandés par les experts avaient été autorisés plus tôt par le Ministère, ceux-ci n’auraient pas empêché les dommages causés par le bris de la digue. Alors que le rapport ne relevait pas de signe d’instabilité de la digue, la Ville a choisi d’agir avec rigueur et diligence à la suite des inondations de 2017», a conclu la mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Nouvelles récentes