La Cour supérieure rejette une demande d’un groupe de riverains

 In Actualités

Un groupe de 32 citoyennes et citoyens, vivant en bordure du lac des Deux Montagnes, a présenté ce matin au Tribunal une demande de gestion particulière de leur recours visant notamment à débattre d’urgence de la hauteur de la digue dont les travaux sont présentement en cours à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. La Cour supérieure du Québec a rejeté cette demande, et a fixé la prochaine séance de gestion procédurale le 7 octobre 2019.

La mairesse, Me Sonia Paulus, déplore que la Cour soit saisie de cette affaire alors que la digue doit être construite le plus rapidement possible: «Cette bataille juridique d’un groupe de riverains occasionnera des frais importants à notre population et nous fait dépenser des énergies qui seraient plus productives ailleurs qu’au Tribunal. Pour notre part, les travaux d’installation des palplanches vont se poursuivre comme prévu afin que la digue soit prête avant la crue du printemps de 2020

 

Nouvelles récentes